• Baka Fanfics

     

    Vous aimez les mangas? 

    Héhé! Ici vous pourrez lire nos fanfics.. Mais pas n'importe lesquelles, des fanfics drôles, originales ou vraiment bien écrites!!
    Si vous voulez vous aussi mettre en ligne votre fanfic ici, laissez nous un message ou bien postez votre oeuvre sur le forum (sans inscription). 

      

    Sommaire des Fanfics publiées:

    Genre Titre Nombre de chap dispo
    Suspens  Hinata et le secret du loup-tranchant  3
     Humour  Narutop, chroniques d'un ninja couturier!  5

     

    Si une fanfic vous plait, vous pouvez nous encourager!

  • Nous avons le plaisir de vous présenter notre fanfic écrite en groupe depuis le Forum, sur le manga "Naruto". Vous pouvez participer à sa rédaction, illustration ou correction ou surveiller son avancement sur le post Fanfic en Groupe du forum.

    Petit résumé alléchant:
    Hinata est blessée, et lorsque Kiba s'en rend compte elle fuit en forêt.. Cependant, cette blessure cache beaucoup de ressentiments.. Qui est derrière tout ça? Que veut-on à Hinata? Et surtout.. Que va-t-il lui arriver?!

    Chapitre premier: Une terrible blessure
    Chapitre second: Le Loup-Tranchant
    Chapitre trois: Sauvée?!
    Chapitre quatre (fin): Confrontation


     

    CHAPITRE PREMIER: Une terrible blessure

      La brume enveloppait Konoha de son épaisse fumée blanche, le printemps commençait à faire fleurir quelques bourgeons. 

        Kiba était assit , adossé à un arbre, ses yeux se perdant dans le brouillard. Il faisait glisser un kunai entre ses doigts, réfléchissant à des choses absurdes pour oublier un moment son quotidien. Il se leva et marcha en trainant les pieds. Il atterrit dans une clairière ne sachant ou il allait. Lorsqu'il entendit des pleurs, les lamentations d'une femme.

        Il vit Hinata, sa chevelure au vent, sanglotant de désespoir appuyée sur un rocher , Kiba s'approcha, attendris par la détresse de la jeune femme et il tenta de poser sa main son épaule pour la rassurer.

       fanfic naruto en groupe

     Quand elle le vit elle se leva et recula les yeux trempés de larmes, elle fuyait son regard, honteuse. Il voulu s'approcher pour la consoler mais elle mit ses deux bras en avant pour l'éloigner. Elle essaya de se montrer brave:

     

         - Va t'en!
         - Tu ne vas pas bien, lança Kiba l'air sur de lui.
         - Laisse moi tranquille, hurla t-elle au bord de l'hystérie


        Elle s'affala sur le sol dans un gémissement sinistre. Dans sa chute Kiba vit un bandage qui couvrait entièrement le ventre de la jeune fille. Il la releva et sa main glissa sur le ventre de Hinata, elle poussa un cris strident et parti en courant, Kiba ne tenta pas de la retenir. Il se frotta le front, fatigué.

        Il sentit que sa main était humide et quand il la regarda à la lumière de la lune il vit un filé de sang sur sa paume. Il inspira longuement interdit et soupira en prenant le chemin de son logis.


        En courant il pensa a une chose : Hinata était blessée, peut-être grièvement.

        ll eut la présence d'esprit d'aller voir à l'hôpital mais qu'auraient-ils pu faire sans que leur patiente ne soit là pour être examinée?

        Kiba décida d'aller en parler à son maître, Kurenai. Il la trouva bien sûr chez elle. Le jeune ninja s'approcha de sa maison en nage: il avait couru longtemps pour se rendre de la clairière à l'autre bout du monde.

        Il frappa à sa porte et une femme enceinte apparut. Kurenai écarquilla les yeux en voyant Kiba complètement essoufflé juste sous son nez (ce n'était pas son habitude car d'ordinaire Kiba était un garçon très endurant).

     


         - Entre , dit-elle.
         - Désolé je n'ai pas...le temps...
         - Pourquoi est-tu venu alors?
         - C'est...c'est Hinata...
         - Qu'est-ce qu'elle a?

       Kurenai sentait la tension monter, la vue d'un Kiba aussi fatigué lui donnait des pistes sur sa détresse, sans parler de l'inquiétude infinie dans le regard de son disciple... Kiba continua après avoir repris un peu son souffle:

         - Elle est blessée ! Et, je pense, grièvement …  Je me promenais dans la clairière au Nord quand j'ai entendu des pleurs. Je me suis approché et j'ai vu Hinata qui était adossée à un gros rocher. Elle saignait beaucoup et elle ne voulait pas que je l'approche... Je suis venu te voir pour que tu m'aide à la ramener ici, elle ne le fera jamais de son plein gré!
         - Oui je comprends. Tu as bien fait de venir me voir, l'heure est grave.

       Kiba descella l'inquiétude et le sérieux dans le regard de son maître. Mais...

         - Vous êtes sûre de vouloir venir ? Et votre bébé ?!

       Kurenai jeta un regard à son ventre en se disant qu'elle portait la vie en elle. Elle posa une main, caressa le dessus du ventre et sentit au même moment un petit coup venant de l'intérieur. Le bébé voulait qu'elle y aille. Et Kiba le remarqua. Un sourire éclaira son visage et ils partirent lentement vers la clairière pour ne pas brusquer le fœtus.

       Lorsqu'ils atteignirent le rocher, Kiba et Kurenai durent s'arrêter. Le brouillard était tellement épais qu'ils ne voyaient rien de plus que le bout de leur nez.

         - Je suis perdue, déclara Kurénai en chancelant légèrement.
         - Ne vous en faites pas mon flair nous guidera !, lui répondit Kiba. 

     


       La voix du jeune homme était tout de même inquiète et Kurenai dû lui prendre la main pour ne pas se perdre : elle ne voyait rien.

       Du côté de Kiba, il n'y avait qu'à suivre l'odeur du sang. Le sang d'Hinata... Cela empestait tellement qu'il devait en avoir en abondance, ce qui força Kiba à se dépêcher. Vraiment.

     

       Plus ils s'enfonçaient dans ce brouillard avec pour seul chemin l'odeur d'Hinata, plus  cette odeur était omniprésente... Cela devenait entêtant...


       Soudain, Kiba percuta quelqu'un.


         - Waaaah!!!!, cria la chose.
         - Que ?! Naruto ?, s'exclama Kiba, encore surpris. Il avait reconnu son odeur de nouille 
    à moitié morte.
         - K... Kiba ? Toi aussi tu t'es paumé dans cette purée de pois ?!
         - Je ne suis pas comme toi ! dit Kiba, en lui assénant un coup sur l'épaule. Je.. je suis
    avec Kurenai, nous sommes à la recherche d'Hinata... Je suppose que tu ne l'a pas vue … ? fit Kiba, d'une voix quasis imperceptible.
         - Il lui est arr... Ne me dis pas qu'il lui est arrivé quelque chose ! dit Naruto, soudain
    sérieux, en n'accordant aucune importance à son sensei.
         - Tu ne sens pas cette odeur ?
         - Quelle odeur ?
         - Le sang.
         - Kiba, laisse moi vous accompagner !
         - Ne perdons pas de temps alors.


       Et ils s'élancèrent...

       En suivant les pleurs, le petit groupe trouva Hinata adossée à un arbre. Kiba accéléra dans sa course, sentant l'odeur du sang qui lui prenait à la gorge: Hinata était vraiment blessée. Lorsqu'il arriva, La jeune femme ne prit même pas la peine de retenir ses soubre-sauts, la douleur devait être insupportable. 

         - Hinata... tu veux bien me dire comment tu t'es fait... ça ? demanda doucement Kiba.

       La main d'Hinata, tremblante, retenait fermement la plaie, la cachait, la dissimulait complètement. Kiba lui retira calmement et ses yeux s'écarquillèrent: c'était une grande entaille profonde et ensanglantée. Hinata se calma un peu au contact de l'homme. Kiba répéta encore plus doucement:

         - Qu'est-ce qui t'as fait ça?

       C'était évident que ce n'était pas l'oeuvre d'une arme blanche humaine. Hinata était encore plus blême que sa peau pâle ne l'était normalement: elle avait perdu beaucoup trop de sang.

         - HINATA !!!


       Naruto se planta, complètement paniqué. Il criait n'importe quoi et Kurenai dû presque le gifler pour qu'il s'arrête. Soudain, Kakashi apparût.

        - Il faut aller voir Sakura. Tsunadé n'est pas là, dit le ninja aux cheveux d'argent.

       Il se tourna vers son disciple préféré.

         - Naruto ! Va la chercher, elle est sensée être chez elle!

       Aussitôt dit, aussitôt fait. Le pauvre renard paniqué disparût. Kakashi déchira un grand lambeau de son gilet et en fît un bandage très serré pour stopper l'hémorragie.


     


       Hôpital de Konoha ...

         - Alors ? Elle t'a dit ce qu'il s'est passé ?! hurla presque Naruto lorsque Shikamaru sortit de la chambre d'Hinata (qui allait, en passant, un peu mieux.)
         - Elle s'est fait attaquer par le pire monstre imaginé en mission, souffla Shikamaru, dont les yeux s'écarquillaient de plus en plus.

      


     

     

      

    CHAPITRE SECOND: Le loup-tranchant

      

         - Vous connaissez le "Loup Tranchant"? demanda Kakashi.

       Naruto fit sa grimace habituelle d'incompréhension, tandis que les autres hochaient la tête. Kakashi le remarqua.

         - Le Loup Tranchant est un monstre énorme, noir et extrêmement dangereux. On dit que si quelqu'un a le malheur de croiser son chemin, il attaque avec toute sa force. Personne n'est sensé y survivre. Personne ne connaît non plus ses techniques ou ses stratégies pour tuer... Je me demande ce que ça ferait si on l'apprivoisait ?, continua Kakashi avec un léger sourire.

       Moment de silence. Lourd. Tous les regards étaient braqués sur le ninja. Celui-ci observa quelques instants les jeunes chuunins.

         - Non, oubliez. Hinata a eu une chance incroyable en survivant à cette attaque. Peut-être grâce à son byakugan, termina-t-il.

         - Vous savez quoi, Sensei? Vous m'avez donné une idée!, fit Naruto, enthousiaste.
         - Qu'est-ce que c'est? demanda Shikamaru.
         - Suis-moi et tu sauras! répondit le jeune ninja.
         - Je crois que je vais aussi être obligé de te suivre! répliqua Kiba, trop curieux.

       Et les trois disparurent.

       Une voix dans l'ombre murmura: Nous allons l'apprivoiser...

         - Naruto, t'es pas obligé de te mettre dans l'ombre! se plaignit Kiba en scrutant les arbres de la forêt.
         - Oui, oui. Il faudrait qu'on parte maintenant!

           -Dit, Naruto, c'est quoi ton idée au juste? Demanda Shikamaru d'un air suspicieux.

          - On va apprivoiser cette bête!

          - Hey?! Mais c'est quoi cette idée soit-disant exclusive?! J'te rappelle que Kakashi vient d'en parler!

          - Naruto.. Fit Shikamaru ensecouant la tête. Bon, peu importe, allons-y!

         

    Kiba s'apprêtait à riposter quand il pensa à Hinata.

    Finalement, deux autres ninjas se joignèrent à eux, et l'escouade composée de Neji, Naruto, Sakura, Shikamaru et Kiba s'enfonça dans la forêt à la recherche du Loup Tranchant.

     

     

       Arrivé dans la forêt, Shikamaru donna une tâche à chacun.
          - Neji et Kiba, vous chercherez les traces du Loup Tranchant. Sakura et Naruto, vous localiserez sa tanière. Quant à moi, je mettrai en place une stratégie afin de le piéger. On se retrouve près de la rivière, et si vous le retrouvez, transmettez le message.
         - Ok ! 


       Neji et Kiba partirent à l'Est, Naruto et Sakura partirent à l'Ouest.


    Une heure après que Kiba et Neji se sont séparés du groupe:
         - Tu as senti quelque chose ? demanda Neji.
         - Oui mais sa piste est difficile à suivre et toi tu l'as repéré avec ton byakugan?
         - Non, pas pour l'instant. Continuons les recherches, on a un peu de temps avant de rejoindre Shikamaru.
         - Ok, c'est parti !


       Du côté de Naruto et Sakura:
          - Sakura, tu as trouvé quelque chose ?
         - Non ! Ça fait la dixième fois que tu me le demandes, Naruto ! Arrête de te plaindre et continue à chercher !
         - Mais c'est trop ennuyeux ! Ça fait une heure qu'on cherche derrière les buissons, dans les grottes, près des rivières, et toujours rien ! J'aimerais bien qu'il apparaisse, celui-là, je veux pouvoir le capturer, je suis sûr qu'à moi seul j'y arriverai !


       Sakura frappa Naruto, ce qui l'envoya de l'autre côté de la rive.


         - Aïe ! Pourquoi t'as fait ça, Sakura?
         - Ne dis pas de bêtises, Naruto. T'as bien vu à quel point Hinata était blessée, tu n'y arriveras pas tout seul!
         - Je sais, je sais... Mais je suis sûr d'avoir une chance, ajouta-t-il en murmurant.

     

    ...

        - Aïe! J'ai compris, j'ai compris, ne me frappe plus, Sakura !

       Et tous continuèrent à chercher le Loup Tranchant, pendant que Shikamaru réfléchissait à sa stratégie.

      

       Pendant que les équipes faisaient leurs recherches, Neji, avec son byakugan, cherchait à se diriger. 

       Kiba, lui, réfléchissait, sachant à peine ou il allait, et revit la plaie d'Hinata: une créature monstrueuse lui aurait sûrement arraché le ventre avant de la tuer, et pourtant, il y avait une seule entaille profonde. Il avait de plus en plus de doutes sur la vraisemblance de cette histoire de « Loup Tranchant ». Pourtant, c'est elle qui en avait parlé. 

      

      

       Il voulut informer Neji de ses réflexions, mais quand il se retourna, il n'y avait plus personne. Il se dit qu'il avait du être distancé à force d'être dans ses pensées. Il suivit sa piste et arriva devant une clairière, où se tenaient deux hommes: Neji et Sai! Il se cacha dans un arbre et les observa de loin. Ils étaient tellement absorbés par leur conversation qu'ils ne se rendirent pas compte de la présence de Kiba.

    Les deux jeunes hommes se tenaient à une distance raisonnable l'un de l'autre.
         - Tu l'as ratée et maintenant tout le monde cherche ce Loup Tranchant, tes inventions sont de plus en plus stupides. Comment as-tu pu rater un ninja aussi médiocre qu'elle ?, s'emporta Neji.

    "Les traîtres!", pensa Kiba, hors de lui.
         - Ca ne s'est pas déroulé comme prévu. J'ai voulu l'intimider pendant un moment, puis quand j'ai lancé mon attaque « Loup Tranchant », un loup d'encre en position offensive. Mon attaque était déjà lancée, mais pour une raison que j'ignore encore, j'ai retenu ma frappe et elle s'est effondrée par terre, seulement partiellement blessée. Je me suis enfui, la laissant agoniser. Cette technique aurait du totalement la disséquer.
       Neji émit un rire nerveux à l'accent moqueur et foudroya Sai du regard. Ce dernier le regardait fixement d'un air indifférent :
          - Mais elle est toujours là, en un seul morceau! Toi le grand Sai a épargné cette pauvre Hinata ! Laisse-moi rire, je ne te paye pas pour rien, alors fini ton travail pour de bon, lâcha Neji, alors que Sai évitait son regard.
         -Pas de problème, répondit-il simplement. 
       Sai resta quelques instant à réfléchir, il ne comprenait toujours pas pourquoi il n'avait pas pu l'achever, il en venait même à avoir honte. Soudain, il dirigea son regard vers l'endroit où se trouvait Kiba. Ce dernier bloqua sa respiration et se tapit encore plus dans sa cachette, l'angoisse lui tailladait la gorge. Sai finit par tourner la tête vers Neji. Il fit demi-tour pour s'enfoncer dans l'épaisse forêt quand Neji l'interpela :
          - Dis-moi... Pourquoi t'es-tu reconverti en mercenaire ? Cela ne te ressemble pas!
         - Ça ne te regarde pas, dit Sai.

         - Comme tu veux, va donc continuer à déchiqueter tes victimes comme une bête sauvage, t'es sur la bonne voie, rajouta le jeune homme au yeux presque blancs d'un ton narquois. 

      

      

       Kiba s'enfuit avant d'être repéré. Beaucoup trop de questions se bousculaient dans sa tête. Pourquoi Sai était-il un mercenaire au compte de Neji? Pourquoi Neji cherchait à tuer Hinata, et ce sans se salir les mains? Un sentiment répugnant était en lui: de la haine.

    Pourtant, la première chose qui lui vint à l'esprit était qu'Hinata était en danger. Il prit la route de Konoha. 

    Dans sa torpeur, il oublia ses compagnons qui étaient encore à la recherche du Loup-Tranchant...

     

     

     

     

     

     CHAPITRE TROISIEME: Sauvée?!

    Kiba courait. Il courait sans réfléchir, sans ressentir de fatigue, il courait en état de choc après toutes ces révélations, il courait pour sauver une vie.
    Il ne prêtait pas attention aux multitudes de branches qui lui fouettaient le visage dans son élan, écorchant les deux griffes rouges inscrites sur son visage, symboles du clan Inuzuka.


       Il se dirigeait vers l'hôpital où était soignée Hinata, en espérant ne pas se faire distancer par Sai, ce traître, qui lui, avait pour objectif de la tuer sous ordre de Neji, qui était pourtant le cousin d'Hinata.
    Il passa chez lui pour récupérer Akamaru, son fidèle chien. Il n'eut le temps de fournir aucune explication à sa mère, et fila à l'hôpital de Konoha.


       Hinata avait les yeux clos, l'air paisible. Elle avait dû être correctement soignée et ne ressentait visiblement aucune douleur pour l'instant.
    Kiba s'en approcha et contempla son visage si harmonieux un instant, sans vraiment s'en rendre compte, puis se rendit vite compte qu'Hinata n'était pas endormie, mais inconsciente. A partir du moment où Kiba comprit cela, il n'hésita pas un instant : il profita d'un moment d'inattention de la part des infirmières pour ajuster Hinata sur son dos, et l'amener à la fenêtre la plus proche, où les attendait Akamaru. Kiba n'attendit pas : il chevaucha son chien, et avec Hinata dans les bras, ils partirent.


    --


       Les différentes équipes de recherche du Loup Tranchant s'épuisaient en vain, et il commençait à se faire tard.
    C'est pourquoi Shikamaru rassembla les binômes, afin de rentrer à Konoha. Cependant, une personne manquait à l'appel...


         - Aucune trace du Loup Tranchant pour aujourd'hui, nous allons rentrer, déclara-t-il. Où est Kiba ? demanda Shikamaru.
         - Je... Il a disparu quand je me suis éloigné du chemin, comme je croyais avoir découvert la tanière du Loup Tranchant, expliqua Neji.
         - Mais finalement, c'était en vain, soupira Shikamaru. J'espère au moins qu'il a retrouvé son chemin...
         - Le connaissant, il a dû flairer un os, et hop ! Volatilisé ! se moqua Naruto, faisant allusion aux instincts canins de Kiba.
         - Naruto, c'est pas le moment de plaisanter, on ne trouve plus Kiba, et la nuit commence à tomber !, le rabroua Sakura.


       Soudain, un bruissement de feuillages les fit tous sursauter. Une silhouette de loup s'esquissa dans la pénombre; tout le monde se mit sur ses gardes.


         - LE LOUP TRANCHANT, C'EST LUI ! s'écria Naruto.
       Puis cette silhouette s'approcha et l'on reconnut alors un chien.
         - Mais non ! C'est Akamaru, le chien de Kiba ! corrigea Sakura, relaxant ainsi tout le monde. Regardez ! Il a un message, sûrement de la part de son maître ! ajouta-t-elle en déroulant le parchemin extrait des crocs d'Akamaru. Shikamaru, c'est pour toi.
       Shikamaru le prit et lut à voix haute :
         - "Hinata est en danger de mort, je suis avec elle dans la forêt de conifères à l'est de Konoha. Elle souffre. Si vous voyez Sai, arrêtez-le à tout prix."
    Mince alors, si c'est vrai, il faut leur porter secours ! Je ne comprends rien à cette histoire, mais mieux vaut y croire.
         - Satané Kiba ! Il sait ! marmonna Neji sans que personne ne puisse l'entendre.


       Ce message engendra donc une nouvelle répartition des tâches de la part de Shikamaru :
         - Naruto, rentre chez toi.
         - Mais pourquoi je ne peux pas vous accompagner ?! protesta-t-il.
          - Rentre chez toi, et prends un bon bol de nouilles, tu l'as bien mérité. Neji, tu ramèneras Akamaru chez Kiba et informeras sa mère qu'il est en sécurité, mais qu'il ne passera sûrement pas la nuit chez lui... D'ailleurs, il serait bien de savoir où se trouve Sai...
         - Sai est... il est allé porter des herbes médicinales à Ino, à l'hôpital, rapporta Neji.
         - Sakura, tu passes à l'hôpital avec moi, voir si Sai y est bien. C'est parti.



       Chacun ayant eu sa mission à accomplir, Shikamaru et Sakura se rendirent à l'hôpital, et y trouvèrent Sai, qui avait l'air encore plus déstabilisé qu'eux, quand il avait découvert le lit d'Hinata vide, en même temps qu'une dizaine d'infirmières affolées.


         - Mesdames, je sais où est la patiente, et je vous la ramènerai dès que possible, rassura Shikamaru, avant de murmurer tout bas à Sakura : Je trouve cette histoire louche. Surveille Sai, et retiens-le au cas où. Je ne sais pas ce qu'a voulu dire Kiba dans son message, mais je préfère prendre mes précautions. Ne bouge pas d'ici avant que je revienne : occupe-le.
         - Entendu, répondit Sakura.


       Puis Shikamaru partit en direction de l'Est de Konoha...


    --


       Akamaru avait trouvé une clairière, non loin d'une rivière, où déposer Kiba et Hinata, maintenant consciente, avant de s'absenter depuis plus d'une heure.


         - J'espère que le message est bien arrivé, s'enquit Kiba. Sinon, j'ai bien peur que nous ne soyons obligés de passer la nuit ici. Ca va, ta blessure ? Je n'ai pas trop serré les bandages ?
         - Non, c'est parfait, merci de les avoir lavés... mais... parlons d'autre chose, je n'ai pas envie d'y penser, parvint-elle difficilement à échapper entre ses dents serrées, Sans toi, Kiba, je serais déjà morte à l'heure qu'il est. Soit tuée par cet horrible Sai, soit par ma blessure.
         - Mais... Pourquoi Neji veut-il te tuer, par le biais de Sai ?
         - Neji?! C'est.. Neji qui..!, s'exclama Hinata, confuse. C'est ce que je pensais.. Il fait partie d'une branche un peu mise à l'écart du clan Hyûga, tandis que moi, je descends directement de la branche principale. Neji s'est toujours demandé pourquoi c'était lui qui était condamné à me servir, et pas moi, car il est plus puissant et doué que moi. Alors c'est un peu comme une vengeance...
         - Mais il est complètement fou ! C'est un psychopathe ! s'exclama Kiba.



       Shikamaru apparut à 10 mètres de là.


         - Je savais que je vous trouverai près de cette rivière, déclara-t-il. Hinata, ça va ?
         - Je... Je survis..., dit-elle, encore sous le poids de la révélation.
         - Tu saignes encore beaucoup. Si personne ne te soigne dans les plus brefs délais, tu vas y passer. Il faut absolument te ramener à l'hôpital. Et toi, Kiba, peux-tu m'expliquer toute cette histoire ?
         - Et bien Neji paie Sai pour qu'il tue Hinata, c'est pourquoi il fallait le retenir.. Il allait terminer ce qu'il avait entrepris..  
    Et, Hinata est trop faible pour être transportée. Vous risquez d'aggraver sa blessure pendant le trajet.

         - Ne bougez pas d'ici, je vais chercher les secours.

     
       Puis il parti en direction de Konoha.


       Soudain, une vois retentit:
         - Tu croyais que tu allais t'en sortir vivante, hein Hinata ? dit Neji en sautant à terre, Avais-tu oublié que, moi aussi, je peux te tuer, de mes propres mains ?
         - Neji ! s'écria Kiba.
         - Eh oui, cet imbécile de Sai est maintenant inapte à faire son travail, je vais m'en charger tout seul, et enfin pouvoir me venger !
         - Je te préviens : Si tu veux tuer Hinata, il faudra d'abord me passer sur le corps !  s'opposa Kiba.
         - Pas de problème ! Un de plus, un de moins, quelle importance...


       Ils se mirent tous deux en garde, prêts à décharger leur chakra l'un sur l'autre, quand soudain, ils entendirent :


         - MULTICLÔNAAAGE !


       Une autre personne avait suivi Shikamaru, et cette personne était bien décidée à se battre.
     




     

    QUATRIEME CHAPITRE: 
    Confrontation

    Neji s'approcha d'Hinata d'un pas menaçant. Une lueur cruelle brillait dans ses yeux. Prise de terreur Hinata tenta de calmer la rage de Neji: 

     
         -Je ne comprends pas, hier tu étais si différent, on avait enfin réussi à s'apprécier depuis notre balade en forêt, je ne te reconnais plus. Neji dis moi pourquoi tu veux ma mort. 
         -Décidément tu es une belle idiote en plus d'être un ninja pitoyable. 

     
    Au moment où Kiba allait s'interposer, Naruto s'était relevai, il empoigna Neji par la nuque et le propulsa dans les airs et avec beaucoup d'élan tenta de l'écraser au sol. C'était sans compter sur la rapidité fulgurante de Neji qui l'envoya se heurter contre un arbre. Ce dernier activa son byakugan et fondit sur Naruto et le cloua à l'arbre en lui envoyant des coups de poing d'une extrême rapidité. 
    Celui-ci hurla et du sang dégoulina de sa bouche. Il s'écroula sur le sol, son corps secoué par de violents spasmes. 
    Neji s'approcha d'Hinata l'air menaçant, les poings serrés les yeux emplis d'une fureur meurtrière. 

     
         -Rends le moi, dit-il en tendant sa main blanche et froide. 
         -De quoi tu parles? 
         -Raah cet imbécile de Sai, même pas capable de me ramener ce... 
         -Neji je t'en pris, supplia Hinata 
         -Tais toi, hurla Neji. 

     
    Il voulut se ruer sur elle, mais Kiba s'interposa. Il la protégerait de la folie de Neji. Ce dernier dans un élan de fureur l'éjecta violemment de son passage et dégaina son kunai et le pointa dangereusement vers la jeune fille terrifiée. De sa manche Kiba essuya un filet de sang qui coulait de sa bouche. Et vit la lueur de l'arme. Il cria. Hinata, une main sur sa plaie ne pouvait pas fuir, elle ferma les yeux, devant son funeste destin. Le coup tomba. Elle ouvrit les yeux. Un corps tomba. 
    Neji se leva le visage plein de mépris. Kiba gisait au sol, l'arme plantée dans la gorge, les membres tremblants. Le coeur d'Hinata manqua un battement et elle se traina jusqu'à lui avec le peu de force qu'elle avait: 

     
         -Monstre! 

     
    Neji s'avança et lui arracha le collier qu'elle avait autour du cou. Hinata serra les dents. Il venait de dérober son médaillon. Ce dernier n'était pas banal: il augmentait la puissance du byakugan. 

     
     

         -Neji qu'est ce que tu fais? Tout ça pour mon médaillon, s'épouvanta la pauvre Hinata! 
         -Ce collier aurait du me revenir, c'est le dernier présent de mon père. Ça au moins tu ne me le prendras pas, s'emporta-t-il!

     
    Il la fusilla du regard avec une telle froideur qu'un frisson lui parcouru l'échine: 

     
         -Tu oses me traiter de monstre, mon père m'a laissé un semblant d'amour en me laissant ce présent et je n'ai su ceci qu'hier dans une lettre posthume qu'il était en ta possession. Tu es mal placée pour me juger! Ton père te l'as donné à la mort de mon propre père, pour que tu puisses à jamais m'ôter ce bien si précieux car vu mon statut, jamais je n'aurais eu le droit de te le prendre. Il aurait fallu que je te tue. 
         -Mais j'ignorais tout! 
         -Hina...Hinata, souffla Kiba qui se vidait de son sang.

     
    Hinata se pencha vers lui en lui caressant lentement les cheveux, lui murmurant que tout irait bien. Elle savait que rien ne pourrait arrêter l'hémoragie. Alors une larme coula de son iris pale. Elle se tourna vers Neji qui s'éloigna le collier à la main. Elle lui jeta à la figure toute sa rage et son amertume: 

     
         -Laisseras tu tout tes amis derrière toi, mourir! Gardes le ce maudit médaillon, si tu me l'avais demandé je te l'aurais donné! Mon père ne m'a jamais rien laissé alors tu dis que je ne peux pas comprendre. Mais vois tu, moi aussi je suis en train de perdre quelqu'un qui m'ais cher. Et nous allons mourir dans les bois, alors qu'on ne sait même pas où on est! 


    Neji s'était arrêté il serrait ses poings tellement fort que ses bras en tremblaient. Il ne savait pas quoi faire, il devait tuer Hinata et laisser mourir Kiba mais au fond, ne faut-il pas plutôt sauver les vivants que courir après les souvenirs d'un mort. Il se retourna, vers les deux blessés. Kiba leva ses yeux de mourant vers lui. Et Neji retrouvant ses esprits cria d'un ton affirmé: 

     
         -Ne bougeaient pas, je vais chercher des renforts, restez en vie, je vous promets de revenir très vite.

     
    Hinata regarda Neji s'éloigner et se tourna vers Kiba. Ce dernier respirait difficilement. La flaque de sang s'était rapidement répandue sur le sol. Les larmes d'Hinata gouttaient sur la joue de Kiba. Elle avait toujours la main dans ses cheveux en bataille:

     
         -Désolé, tu m'as secouru et moi je n'ai rien pu faire pour toi, sanglota-t-elle. 
         -Hinata, murmura t-il dans un murmure.

     
    Son nom résonna comme une douce brise. Malgré la douleur, Kiba fixait Hinata avec intensité. Avec peine il leva sa main pour effleurer le visage trempé de larmes de la jeune fille. Il passa ses doigts sur sa nuque et ramena son visage vers lui. Hinata rougit en plongeant ses yeux dans son regard brûlant. Puis tendrement il s'empara de ses lèvre dans un doux baisé passionné. Saisit par toute cette douceur Hinata ne comprit pas pourquoi la main de Kiba glissa au sol et qu'il interrompit brusquement leur baisé. Quand relevant la tête d'un bond elle le vit les yeux fermés, un sourire de béatitude aux lèvres, elle s'allongea près de lui et ferma les yeux. Elle entendit les renforts arriver. 

     
         -Hinata, Kiba, ils vont bien?s'impatienta Neji. 
         -Ils vivent! On doit les emmener immédiatement pour les soigner!

     
    Alors qu'elle était soulevée par un brancard, Hinata aperçut le visage de l'homme qu'elle aimait. 
    Puis elle souffla avant de s'endormir. Elle savait qu'a son réveil Kiba serait à ses côtés et qu'il en serait ainsi jusqu'aux restant de ses jours. 

     


    Fin 

     

     

     

    Auteurs: Elyon, Enilorak, Hachiko, Yakira, Suzane, Mikuri, Guizzmow


    Merci à tous ceux qui ont participé! Auteurs comme correcteurs!


    2 commentaires
  • Sommaire:
    Episode 1: L'examen fait pour des cloches!

     Episode 2: Sur le chemin fleuri

    Episode 3: Leurs techniques de couture dévoilées!!

    Episode 4: Entre homo..nymes! ('Aqueux' o/)

     

    Episode +: A la poursuite de la perruche rebelle!
     

     

     

     

     

     



    Naruto était un shooté aux ramens qui n'avait qu'une ambition: devenir créateur de fringues oranges pour crapauds philosophiques. Mais malheureusement, à l'académie de ninjas
    couturiers, il avait des résultats désastreux. Un jour, malgré tout il réussit et se retrouve dans l'équipe du grand maître couturier: Kakashi. Son équipe est composée de sasugay et d'un malabar. Ainsi commence pour eux une grande aventure dans le monde de la mode.

    Peu à peu, on apprend l'unique obsession du froid sasugay: Il veut tuer son frère car celui-ci lui a volé son idée de confection de Culotte de Cuir. Sombrant peu à peu dans le côté obscur de la force, il rejoindra le maléfique Orochimaru, créateur de fringues pour transexuels taïlandais.  Naruto apprendra également qu'un démon créateur de pelotes de laine est scellé en lui. C'est ainsi que la véritable aventure commence.


    C'est par ces phrases de résumé que débute cette fabuleuse aventure! Suivez Naruto lors de ses aventures palpitantes dans le monde de la couture, ses joies et ses peines concernant le malabar, et admirez de vos petits yeux pétillants la trahison de sasugay et sa vengeance ultime.. Balladez-vous avec le ninja couturier parmis les nombreux épisodes de cette saga épique!

     

     

     

     

     




     

    Episode 1: L'examen fait pour des cloches! (et par des cloches)

    Naruto s'apprête à débuter, avec Le malabar et Sasugay, une terrible épreuve de survie dont le but est de récupérer une clochette! Cette épreuve leur permettra de devenir de vrais Guenins!

     

    Kakashi, le ninja couturier, leur avait donné rendez-vous dans un endroit lugubre (une prairie fleurie) à 2h du mat'.  Ils attendaient depuis 5 heures lorsque notre très cher Kakashi se ramena avec deux clochettes, des shurikens, des chaussures Niike de ninja et le tome 1 du Paradis du Batifollage.

     

    Naruto tenta en vain d'attaquer Kakashi mais cela se termina en une tentative de suicide arrière (Sasugay n'y est pour rien cette fois). Sasugay commença a vraiment en vouloir à Kakashi au moment où celui-ci utilisa la technique ancestrale de taïjutsu de konoha sur Naruto: DTC.

     

    Pour se venger, Naruto décida de contre-attaquer. Pendant une minute, on crut qu'il avait un peu d'intelligence, mais enfaite nan: il se fit lamentablement péter  la gueule par ses clones. Après s'être fait retourner la face, le postérieur et même le corps tout entier, Naruto s'engueula bêtement avec Kakashi qui était de retour.

     

    Sasugay, qui se sentait rejeté et déshonoré, décida de tuer son sensei: C'est ainsi que Kakashi mourru. Ah! Non, enfait Sasugay a tiré sur une buche.

     

    Bref, le malabar a envie de courir et commence donc à trotinner "in the forest". Mais, soudain, le ninja couturier épouvantail de la mort apparaît non pas devant, ni dérrière, mais devant ET derrière elle!  Suite à cette vision d'horreur et d'infortune, elle se mit à crier délibéremment, réveillant ainsi tous les oiseaux, et faisant frétiller les carcasses des escargots qu'elle avait rencontrés et achevés sur son chemin.

     

    Après deux ou trois cris désespérés, Sas'gay entendit enfin son appel. Il décida donc de chauffer Kakashi. Il fricotèrent et crièrent du coeur sous terre. Grâce à plusieurs mouvements souples et saccadés, il réussit à retrouver le malabar et à.. "La prochaine fois ce sera la bonne".

     

    Après s'être rendus compte qu'il valait mieux faire une partou.. avoir l'esprit d'équipe, ils se prirent un orage violent sur la gueule et réussirent leur examen.

     

    Fin de l'épisode tant attendu.

     

    Episode 2: Sur le chemin fleuri d'une mission de rang C!

    Aujourd'hui, Naruto, le Malabar rose et Sasugay se cachent dans les bois. Une mission ninja de haut niveau attire toute leur attention.

    Soudain, une ombre aux yeux ambrés traversa les buissons à vive allure. Naruto se jeta sur celle-ci comme il se serait jeté sur le Malabar tenant un bol de ramens. Pendant que la créature lui griffait sauvagement le corps (plus sauvagement encore que Sasugay n'aurait pu le faire), Sasugay vérifia alors s'ils avaient attrapé le bon chat en lisant le nom inscrit sur le ruban rose attaché à son oreille droite, et se rendit compte qu'il s'agissait effectivement de Tora, le chat d'une vieille bonne femme. Wouhou! Mission réussie!

    Cependant, le défunt défiguré Naruto n'était pas aussi heureux que ses compagnons. C'est pour cela qu'il fit une crise de rageux-marseillais-trop-de-la-banlieu à l'Hokage en lui expliquant qu'il n'était plus le gamin insouciant et râleur qu'il avait connu, puis se retourna pour bouder. L'Hokage, convaincu par les arguments pertinants du jeune ninja couturier, et après avoir radoté le fonctionnement de la répartition des missions par rapport aux différents grades, lui accorda une mission de niveau supérieur. Kakashi et sa joyeuse companie devraient accompagner et protéger un jeune styliste drogué à travers des contrées hostiles. Tasuna le jeune, enfin vieux styliste entra donc dans la pièce, et en voyant Naruto, il fit une remarque peu sympatique mais vraie sur les vêtements que Naruto chérissait tant. Naruto essaya donc de tuer son protégé en tentant de lui arracher les yeux et les oreilles avec ses pieds.

    L'heureuse troupe de couture avançait donc vers un village ninja, le pays des vagues. Comme Kakashi s'ennuyait, il commença à embrouiller les fils de ses élèves en expliquant le système de Kages et le fonctionnement des villages ninjas. En effet, il y a 5 Kages qui dirigent chacun un village ninja, et ces 5 Kages forment.. Les 5 Kages (on aime ça). Enfait les vioques comme Kakashi ou l'Hokage aiment bien filer des infos "discrètement". Naruto se demanda alors à quoi lui avait servi ces milliers d'heures passées à l'Académie de couture ninja.

    Mais soudain, des chaînes pointues (genre ce qu'aiment les gothiques là) ligotèrent vigoureusement Kakashi!! Deux mecs portant le même masque que ce dernier s'élancèrent vers lui pour l'attaquer! Eh oui, Kakashi n'est qu'un vil contrefaçonneur, et il s'est fait des ennemis printemps-été! Dans leur folie, les deux ninjas ennemis voulurent maltraiter Naruto, mais Sasugay n'apprécia pas que l'on s'amuse avec son jouet préféré à sa place, et défonça les deux pecnos. Tels deux boîtes de conserve humanoïdes, ils firent semblant de capituler sous la force de Sasugay, mais celà uniquement pour mieux attaquer le styliste drogué. Le Malabar se plaça devant ce dernier et Sasuke se placa devant la ninja rose, puis le méchant pecno se placa devant eux, et Kakashi revint et se placa devant le pecno. Vive les brochettes!

    Le malabar poussa alors un cri de joie à cause de cette position stratégique! Mais Sasugay traita Kakashi de frimeur. Naruto s'extasia alors devant le corps de son ami en se demandant comment il avait fait pour ne pas avoir une seule égratinure après une pose pareille.

    Kakashi se rendit alors compte que la cible de l'attaque, à la base, ce n'était pas lui, mais le vieux styliste Tasuna. Les deux ninjas du pays des vagues avaient simplement profité de cette attaque pour se venger. En gros, la mission était carrément dangeureuse, et comme Naruto avait une égratinure à la main, ils décidèrent donc de le ramener. Mais soudain ce dernier planta son kunaï dans sa main. Du coup ils voulurent le ramener parce qu'il avait plus de main du tout.

    Après moult flash-backs de son entraînement matinal dans sa chambre devant son bol de ramen, et moult racontages de vie de Naruto ("Mon entraînement était périlleux, je ne pouvais même pas manger une crème glacée le soir, il n'y avait plus de PQ"), Kakashi entreprit de regarder la main de Naruto afin d'essayer de le soigner. A partir de là de nombreux cris de douleur et d'horreur fusèrent. En passant, le Malabar rose demanda à Naruto s'il aimait souffrir.

    Le soir, dans une forêt lugubre, un groupe de ninja maléfiques se faisaient réprimander par un petit vieux milliardaire aux cheveux moutonneux. Un des ninja, surnommé "Le Démoniaque Coupeur De Laine De Bison - En Un Seul Coup En Plus!!", mais appelé Zabuza vu que sinon c'est trop long enfait, menaça le vioque de sa trèèès loooongue.. épée. Cela ne présage rien de bon pour notre joyeuse équipe déjà écartelée par différentes passions et trahisons..

     

     

    Episode 3Leurs techniques de coutures dévoilées!!

    Alors qu'il se rendait en bateau au pays des vagues avec ses compagnons de couture et le vieux jeune  styliste, naruto observait le brouillard avec une extrême attention. C'est vrai que c'est intéressant le brouillard. Ils étaient censés passer discrètement mais malgré cela, Naruto ne put s'empêcher de hurler à propos d'un pont et avec euphorie : "Il est énoooooorme !!". Naruto aime les grandes constructions (huhu).

     

    Un peu plus tard, Les joyeux couturiers apprirent la vérité : Le vieillard styliste est menacé de mort par un grand couturier multimilliardaire, qui fait de la contrebande de toute sorte (soie, fourrure, viande fraiche, etc) dans l'ombre. Il est aussi à la tête de la pire des mafias: Chanel!! Sasugay, dans un éclair de génie, comprit que les deux pecnos avaient été envoyé par le méchant styliste. Le vieux styliste fit un chantage sauvage pour que la mission ne soit pas abandonnée, et kakashi, après moult grattage du bandeau, accepta.

     

     Après être enfin arrivé au pays des vagues, Naruto décida de ne pas laisser le temps à sasugay de se la péter, et lanca un kunai au hasard dans un buisson. Il réussit à toucher un rat mais pas de vilains pecnos. Il tenta une habile pirouette de rattrapage mais le malabar vit clair dans son jeu et le menaca dangeureusement. Ensuite ce fut au tour de Kakashi de réprimander le vil ninja couturier, et enfin ce fut au tour du vieux tasuna de piquer une crise. Sasugay, lui, se la péta triomphalement. Puis, Naruto sentit à nouveau des présences cachées et lanca un kunai dans la direction que kakashi lui avait secrètement indiqué, le bougre. Naruto se prit un coup de poing phénoménal dans la tête de la part du malabar et il pleurnicha qu'il avait réellement senti une présence ennemie dans les buissons. Effectivement, Naruto avait touché un lapin maléfique et sournois qui s'y cachait. Mais il regrettait son geste et, dans un moment dramatique et riche en émotions, il prit le lapin et s'excusa de tout son coeur, dans une scène digne des feux de l'amour. Après une expertise avancée du pelage du lapin, kakashi comprit que ce lapin avait été élevé pour être utilisé lors de la technique de transmutaion de la pelote.

     

    Tandis que kakashi faisait une analyse ultra scientifique de la fourrure de lapin et songeait à en faire un manteau, le démoniaque (et inrepéré) Zabuza lança son grand couteau qui pouvait couper la laine de bison (en un coup!!) et le bison avec. Le couteau alla se planter dans un arbre et Zabuza - telle un singe sauteur de France - surgit du feuillages des arbres pour aller faire un numéro d'acrobatie sur sa grosse épée. Kakashi, qui avait encore l'oeil embué d'étoiles - de LSD surtout- hurla de se jeter à terre. Naruto se sépara avec peine de son lapin... Il le jeta au loin avec toute la force et la puissance d'un couturier au regard amer.

    Après s'être relevés, les joyeux comparses apperçurent le vil Zabuza qui montrait son popotin avec virilité. Il était vêtu d'un pantalon de pyjama et avait de la peau de vache qui entourait ses bras et ses molets.

    Naruto eu une montée d'andré'n'aline en voyant cet ennemi: il allait enfin pouvoir se la jouer en protégeant le craintif Sasugay. En voyant ce qu'il portait aux bras et aux jambes, Naruto comprit que Zabuza venait du domaine de la vache... Kiri. Kakashi décida de révéler son Sharingan...un oeil qui permet de tricoter plus vite que son ombre... Kakashi se hâta de dire, avec une voix virile, qu'il s'occuperai de ce ninja. Qui sait ce qu'il avait prévu.. héhé. Zabuza s'excita à la vue de cet oeil tant convoité et le fit comprendre avec un "woooooaaaw" suggestif. Bien sûr, Naruto ne connaissait pas cette technique spéciale, et c'est alors que Kakashi, Sasugay et Zabuza entrèrent dans un trip explicatif. A la fin de celui-ci, Zabuza menaca de se faire le vieux styliste, c'est alors que les trois comparses se positionèrent de chaque coté du vieux, sauf derrière. Il pouvait donc facilement se faire avoir par la technique des milles souffrances.

     naruto narutop drôle


    Zabuza décida de se faire kakashi en premier lieu. Le ninja peau de vache fit un numéro digne des plus grands magiciens en se tenant debout sur l'eau, puis en prenant une pause façon Sailor Moon. Il invoqua ensuite une purée de pois. Grâce à des techniques de ce genre, Zabuza était célèbre pour tuer, sans aucun bruit, des adversaires avec des épingles à nourrice.

    Le vieux styliste et les trois couturiers de l'équipe 7 étaient entourés par le brouillard quand tout à coup Sasugay devint dingue à cause des auras meurtrières. C'était mal parti pour niquer le vilain Itachi. Dans sa folie il tenta de se suicider en pointant sa cuisse avec son kunai -logique-. Malheureusement Kakashi l'en dissuada grâce à des paroles héroïques et protectrices. Après avoir attendu sagement la fin de cette interlude, Zabuza réapparu dans une position stratégique, entre le vioque et le malabar et son compagne Sasugay. Mais grâce à son sharingan, kakashi attaqua avec une rapidité fulgurante digne des tortues ninjas couturières. SAUF QUE, il butta simplement un clone rempli de flotte! Le véritable homme-peau de vache se tenait en vérité derrière le ninja au sharingan ! Il trancha Kakashi en deux, telle une vulgaire pelote de laine ! SAUF QUE, il venait lui aussi de buter un clone rempli de flotte ( c'est tendance ). En effet , le ninja couturier s'en était sorti grâce à son sharingan qui, en plus de pouvoir tricoter plus vite que son ombre, permet de copiter les techniques de tricot de l'adversaire ! Et c'est ainsi que Zabuza se retrouva comme un con avec un kunai sous la gorge.

     

    Que va t-il lui arriver ?! Va t-il s'en sortir grâce à une technique de couture ? Ou Kakashi va t-il en faire son esclave trieur de laine ? La réponse au prochain épisode. 

     

     

      

     Episode 4: Entre homo..nymes!

     

    Nous retrouvons donc notre cher Zabuza, toujours aussi soumis ( sic !) au kunai de Kakashi. Celui-ci lance alors un "C'est terminé" avec une classe digne de celle de Chuck Norris. Cette explosion de virilité impressione Naruto, qui voudrait faire pareil (mais qui en est loin...).

    (*sic: L'expression a aussi un sens plus large, pour montrer que l'on cite une phrase dont les termes ou le sens peuvent paraître étranges ou surprendre le lecteur.)

    Soudain, après un suspense haletant et une explication sur les coquineries de Kakashi, un  rire funeste retentit:  tout d'un coup Zabuza apparait derrière lui, aussi rapidement qu'un ramoloss ! 

    --------Portrait de ce brave animal pour les incultes: ---------

    ramolo

    ---------------------------------------------------------------------------------

    Eh oui! Le ninja soumis  que kakashi allait butter était encore un clone à queues ! 

    Grâce à d'habiles tournicotis du bras, dûs à de nombreuses années de pratiques intensives du tricot, Zabuza envoie valser le pauvre Kakashi  qu'il tente de couper comme une vulgaire laine de bison. Mais le ninja copieur l'arrête à temps grâce à des épingles à Nourrice Hardcore. Spontanément, l'homme-vache décide de faire un plongeon dans l'eau afin de rejoindre son nouvel ami Kakashi qui se noie batifole joyeusement dans l'eau...

    "C'est trop pas cool pour mes fringues Guess ça !" C'est le drame pour Kakashi! L'eau est trop dense ! Pendant que Kakashi se préoccupe du sort de ses malheureux vêtements, Zabuza apparait... tel une Sailor Moon enragée aux dents jaunâtres... sur la surface de l'eau!!!!!!! 

     

    Sauf qu'il nous l'a déjà faite celle-là, ça devient chiant.

     

    .

    .

    .

     

     

    Après avoir enfermé Kakashi dans une prison aqueuse, grâce à une technique de "Bondaige coutur" (à prononcer à l'anglaise), il explique à celui-ci qu'il compte désormais "s'amuser avec les trois gamins... et le petit vieux."

    Charmant.

     

    Il invoque alors des clones à queues couturiers, afin de satisfaire tout le monde!! C'est à ce moment-là que l'instinct de Naruto s'éveille et que ce dernier prend peur! L'instinct du jeune ninja avait raison: après un pitch explicatif mené par Zabuza comme quoi ils n'étaient pas de vrais couturiers, qu'ils ne savaient même pas rapiécer des slips en cuir (Rapiecer? Mais pourquoi?!), Naruto se reçoit un puuunch dans la tronche qui le fait voler à plusieurs mèèèètres.

     

    Pour avoir une chance de fuir, Sasuke pioche alors dans son répertoire très gai son imparable technique:"rentre-dedans à keu - no jutsu!"

     

    Pendant ce temps, Naruto se rememmore son pétage de plomb où il s'était niqué la main (celle qui coud le mieux en plus ! ~soit aussi bien qu'un homard à moitié mort) comme un con. Il se souvient de Sasuke le traitant de "petit froussard" Fufufu. Et c'est ainsi qu'il décide de devenir le seme de Sasuke !

     

    Ce passage dur et sensuel est suivi de la nostalgie de Naruto sur fond de musique triste, ses débuts difficiles en couture, ses promesses foirées, etc...

     

    Après cette seconde courte interlude riche en émotions, Naruto redevient un bourrin débile et pique "rentre-dedans à keu - no jutsu!" de Sasugay, mais sans queues.

     

    SAUF que, l'homme de Kiri l'envoie bouler.

     

    SAUF que, lui, il se relève. Et là, nous apprenons, éberlués, que ce couillon voulait juste récupérer son bandeau haute couture.

     

     

    Peu de temps après, après avoir insulté les goûts capillaires de Zabuza ( et sa passion pour les sourcils rasés ), Naruto, entouré de phéromones ultra-virils, le met au défi de venir le battre !!! Naruto décide "de passer aux choses sérieuses!"

     

     

    Zabuza décide alors de leur raconter sa jeunesse, et ses prouesses aux sanglants examens "Genins coutur", où il avait massacré tous les candidats à l'aide d'une vieille épingle à nourrice toute rouillée. Ce qui lui avait valu le surnom du " Démon aux épingles à nourrice dans le brouillard " !!

     

     

    Après avoir raconté sa jeunesse, Zabuza s'attaque à Naruto et Sasugay, mais plus particulièrement à Sasugay. Celui-ci est frappé, retourné, humilié, etc...bref c'est une explosion de virilité et de sueur, une ode aux combats bien virils comme on les aimes !!! Le tout sur fond de musique rock, héhé...Même Kakashi en reste scotché. 

     

     

    Au final, Sasugay se retrouve allongé par terre, avec un pied sur le bide. Mais Naruto, qui ne supporte pas qu'on touche à son uke, utilise la fameuse technique du multiclonage, et ainsi, met en pratique la fameuse théorie du "plus on est de fous, plus on rit !". Zabuza est d'ailleurs impressioné par l'ardeur du gamin !

     

     

    Naruto se met à attaquer, et tente la fameuse technique des majorettes russe: " la pyramide acrobatique des joyeuses blondasses couturière de patchworks !!"

    Mais ça rate.

     

    Sasugay dégaine alors le "fumaa dé de couture shuriken" qui est un dés de couture géant imprégné de charkra venteux.

     

    Il tente de l'envoyer dans la tronche de Zabuza mais celui-ci l'attrappe.

    MAIS, Sasugay est tordu, et a envoyé un deuxième dé shuriken dans l'ombre du premier. Il s'agit du " Dé shuriken furtif et hyofilisé - no jutsu !" Ce deuxième dé shuriken se rapproche alors dangereusement des jambes de Zabuza. Et là, c'est le must : il saute. Comme quoi, même les dés de couture shuriken ne résistent pas aux gestes les plus primaires.

     

    MAIS, le deuxième dé shuriken était en vérité Naruto ! Celui-ci fait une acrobatie, et lance un kunai Dior !!

     

    Et c'est ainsi que cet épisode s'achève sur un cliffhanger de marque, et une image trop classe.

     

     


    Quelques temps plus tard.. 




    Episode +:
     À la poursuite de la perruche rebelle!

    Naruto décide partir à la recherche de Sasugay et pour ça il s’entoure d’alliés, mais pas des boulets qui lui colleraient aux pattes comme le Malabar mais des ninjas couturiers, des vrais.

    sasugay narutop parodie sasuke



    Il est donc accompagné de Neji, capable de détecter, grâce à ces yeux, la moindre faute de goût à des kilomètres à la ronde, utile contre Sasuke. Il est également accompagné de Brock Lee, expert en pédicouture ( surtout lorsqu’il est saoul ), de Choji, capable de tricoter des pulls en viande et de faire des shurikens mangeables souvent en épinard pour tuer l’ennemi plus facilement. Et enfin, il est suivi de Shikamaru qui peut coudre rien qu’avec l’ombre de ses oreilles ainsi que Kiba qui se sert d'Akamaru pour parfumer les habits des chiens ninjas.      

          Naruto et sa bande entrent dans la forêt mais ce con de Naruto les fait repérer en vantant les mérites de ses nouvelles chaussettes Y&G. Les jeunes ninjas vont donc devoir se battre contre les 4 crétins du son.

    Choji doit de débrouiller pour écraser une tapette géante shooté aux chips qui a réussi l’exploit de faire trembler la terre rien qu’en tricotant. Choji se voit donc obliger de prendre des petites pilules qui le transforme en papillon géant ce qui lui permet de péter la panse du shinobi  tricoteur.

    Ensuite, Naruto et sa joyeuse bande rencontrent Spider Man mais le grand Neji décide de le combattre pour que les autres puisse rattraper la perruche. Spider Man a la capacité de faire des pulls en toile d’araignée mais heureusement pour neji celui-ci a très mauvais goût. Neji finit par trouer Spider Man à mort grâce à une aiguille qu’il avait caché dans son slip.

     Désormais, il ne reste plus que Lee, kiba, Shimaru et Naruto. Alors qu’ils continuaient leur poursuite, une asperge à deux tête surgit et s’en prend à Kiba. Double-head possède des capacités étonnante: une tête produit un colorant tandis qu’une autre produit une colle pour le fixer. Kiba va donc devoir passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel avant que le mignon Akamaru désintègre Double-head à coup de pisse jaunâtre.

    Shikamaru va devoir s’occuper d’une fashion qui joue de la flûte pour invoquer pleins de petites barbies soldats avec des bazookas roses, servant de mannequins pour ses robes. Pour la vaincre, Shikamaru invoque grâce à l’ombre de ses oreilles, un Ken encore plus chauve et moche que le type dans le clip d'aqua ce qui a pour effet de faire exploser toutes les barbies à distance. L’invocatrice, elle, perd l’équilibre et s’empale sur les petites chaussures à talons des barbies-killers.

    Naruto et Lee rencontrent un skelerex. Lee doit s’en charger pour que naruto puisse rattraper Sasugay. Brock Lee essaie de blesser skelerex mais sans succès; c’est alors qu’il boit du lait extra concentré en calcium (qui établit une connexion de chakra haut débit) et qu’il devient saoul. Il devient tellement saoul qu’il essaie de coudre la tête de skelerex avec ses pieds car il a la pedicouture dans les os. Skelerex ne résiste pas à la pression des coups et se transforme en os à moelle pour Akamaru. Lee décide de garder le précieux artefact pour l’échanger contre un parfum d’Akamaru qui se vend plus cher qu’une figurine de Dark Vador à poil au marché noir.

    Naruto parvient à retrouver Sasugay qui sortait de sa boîte à chaussures. Les deux se dirigent alors sur deux immenses statues représentant deux immenses cailloux maléfiques. S’en suit alors un combat titanesque: Grâce à la marque de varicelle que Orochimaru lui avait apposé, Sasugay pouvait de transformer en super sayien de niveau 2000. Sasugay compose une technique inédite: Technique du pigeon atrophié, lancé de slips! Ce sera une technique dévastatrice et il en restera des traces (d’ailleurs, Choji récupérera un des slips pour se le foutre sur la tête). Naruto réplique avec la technique du PQ absorbant qui absorbe absolument tout puis il attaque Sasugay avec un coton-tige invoqué et essaye de lui enfoncer dans le cul, mais ça ne rentre pas. Naruto invoque alors un laine-tige avec de l’huile crapaud dessus et réussis à l’enfoncer dans Sasugay. Celui-ci s’enfuit alors avec un laine-tige dans le cul. Naruto, dépité par cette nouvelle fuite, s’arrache les yeux. Mais ils repoussent dans le prochain épisode. 

    Fin
     

    Mon manga



    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique